Centre Français d’Archéologie et de Sciences Sociales

Nos tutelles

CNRS


Rechercher



Accueil > Accueil : Français > Recherche > Axes de recherche > Archéologie de la péninsule Arabique

Kuwait Prehistoric Survey

publié le

Responsables
Rémy Crassard, CEFAS, Koweït
Sultan Al-Duwaish, NCCAL, Koweït

Partenariat actuels ou envisagés + demandes de financements effectuées ou à venir
- NCCAL, Koweït
- CNRS / Université Lyon 2 – UMR 5133 Archéorient, France
- Sorbonne University Abu Dhabi, Emirats Arabes Unis
- Oxford Brookes University, Royaume Uni
- Kuwait University, Koweït
- Harvard University, USA
- NMNH Smithsonian Institution, USA

Description problématisée du projet

Contexte scientifique

La préhistoire de la péninsule Arabique (Paléolithique et Néolithique) a connu un regain d’intérêt considérable ces deux dernières décennies. L’Arabie est dorénavant considérée comme au centre de trois continents majeurs, à la croisée de nombreuses routes de diffusion et de migration de nos ancêtres les plus anciens. Les Hommes modernes (Homo sapiens) sont aujourd’hui connus pour avoir colonisé l’ensemble de la planète en quelques dizaines de millénaires. La péninsule Arabique semble avoir joué un rôle particulièrement important dans cette dynamique, un rôle qui est longtemps resté sous-estimé. En conséquence, des expéditions archéologiques se sont déployées à travers la région, où le potentiel pour la recherche en préhistoire semblait le plus important. La quantité de projets de recherche majeurs progresse donc, en parallèle à des corpus de données et de publications qui tendent à renouveler considérablement la vision préconçue d’une terre dépourvue de toute occupation humaine aux époques préhistoriques.

Objectifs des opérations au Koweït

Dans la continuité des résultats plus qu’encourageants que les projets pré-cités ont obtenu, le Koweït reste une région intéressante de la péninsule Arabique, même si presque aucune trace paléolithique et seulement quelques sites néolithiques sont connus. Dans le cadre de ce projet de recherche, essentiellement tourné vers la prospection systématique de l’ensemble du territoire koweïtien, nous souhaitons évaluer le potentiel de retrouver des sites anciens. Les premières prospections nous permettront de mieux comprendre l’évolution du paysage, la présence de sites de surface dans des zones qui sont restées inconnues et d’estimer les travaux à venir qu’il faudra mettre en œuvre dans les prochaines années.

Durée prévisionnelle, actions réalisées ou envisagées
• 8 semaines de terrain par an (à partir de 2019)
• Colloque en Novembre 2018 sur le Néolithique de l’Arabie (publié en 2019)
• Monographie à la fin du projet, publiée par le NCCAL, publications dans des journaux scientifiques (archéologie régionale, géoarchéologie, géomorphologie, archéométrie)